Entendu À Table: Étape 5-9

 

Jeudi 20 avril - Vittel - Le Retro

La peur d'un inconnu

« Moi je pense que l’immigration c’est une chance. Mais je ne vais pas vous mentir. Y’a pas longtemps, je me suis retrouvé nez à nez avec un monsieur qui ne venait pas d’ici, fin un immigré quoi, devant le fleuriste ou je travaille. Il parlait pas vraiment francais et moi j’ai eu peur. Il a rien fait, mais j’ai vraiment eu un moment de peur.»

Vendredi  21 avril - Vesoul - Table de Nath

Luttes d'hier et d'aujourd'hui

“Nous une fois, on a fait la grève pendant 3 semaines. Toutes les caissières, assises sur le trottoir devant le magasin. Et on a gagné. On l’a fait partir notre patron. C’était un homme odieux. Mais ça marche plus ça. Les syndicats ils ont trop poussé à l’époque. On y croit plus. Et puis les gens sont remplaçables, il n’y a plus de pouvoir vis à vis des patrons.”

Samedi 22 avril - Dole - Brasserie Pasteur

L'égalité, quelle égalité?

“Vous savez ce que c’est la retraite médiane pour une femme en France? 900 euros. Moi j’ai travaillé toute ma vie depuis l'âge de 16 ans. J’ai toujours travaillé pour être indépendante. Mais je me suis mise a temps-partiel pendant quelques années quand nos enfants étaient jeunes, du coup je n’ai pas eu les annuités complètes pour ma retraite. Vous pensez que ca arrive aux hommes ca? Eh bah non.”

Dimanche 23 avril - Nuits-Saint-Georges - Café du Centre

 
 

Une peur venue d'ailleurs

 
 

"Quand on marche dans la rue à Nuits-Saint-Georges, les gens baissent la tête et ne se regardent pas. Entre personnes, on se ferme, on se bloque. Justement je pense que c'est le contraire qu'il faut faire. On peut plus compter sur la politique, il faut faire soi-même. Il faut qu'on se mette ensemble. C'est impossible si on se méfie des autres."