Entendu À Table: Étapes 1-4

 

Vendredi 14 avril - Villers-Cotterêts - Chez Memo

L’impact d’un enseignant sur un élève

« J’ai retapé ma terminale. J’ai foiré le baccalauréat. Tout à part la philo. Là j’ai eu 15. Tu sais, la seule raison pour laquelle je suis au dîner ce soir c’est mon prof de philo. Il avait des dreads et c’est grâce à lui que j’ai appris à aimer les idées et le débat. Avant lui je ne m’intéressais pas du tout à la politique. Ca m’est venu d’un coup. Qu’on soit d’accord avec une idée ou pas, il faut savoir la déconstruire, la défendre, la synthétiser. C’est comme ça qu’on arrive à comprendre, et au final, à convaincre. Tout ça pour moi c’est grâce à lui»
 

Samedi 15 avril - Hénin Beaumont - Café de la Paix

17991831_314654062286930_4137346530349622272_n.jpg

Le concept d’invisibilité

« Tu sais, moi on me demande souvent d’où je viens. Quand je réponds que je suis née en France, pas loin d’ici, on me demande d’où viennent mes parents. En fait, parce que je suis noire, j’ai l’impression que les gens pensent que je ne peux pas vraiment être française. Je crois que l’immigration, elle doit être quelque chose d’invisible. Que les nouveaux arrivants doivent s’adapter, et, à terme, se fondre dans la masse. Mais tant que ma couleur de peau est vu comme étant quelque chose de irréconciliable avec le fait d’être français, je serai toujours vu comme étrangère dans mon pays. Mais est-ce que les gens comprennent l’histoire de la France? Est-ce qu’ils connaissent les DOM-TOMs? »  

  

Mardi 18 avril - Longwy - 4 Saisons

La météo à Longwy : pluie de réfrigérateurs

« Tu sais il y a un quartier à Longwy où les gens balancent souvent des réfrigérateurs de leurs balcons. Ouais, comme ça, sans hésiter et sans se soucier des autres. Ils les jettent du 5ème ou 6ème étage je te jure. Pourquoi ils font ça? J’en sais rien, c’est plus simple que de les descendre probablement. Mais après ils restent là, comme ça, personne ne s’en débarrasse. »

 

Mercredi 19 avril - Troyes - Chez Félix

Travail, hiérarchie et identité personnelle

« Il n’y a pas de sous-travail. Mais par contre, je crois qu’il doit toujours y avoir une hiérarchie dans la société. Oui, il y en a en haut qui sont là pour penser pour nous. Et il y’en a d’autres au milieu, qui exerce leur travail. Et y’en a en bas qui font ce qu’il reste à faire. C’est comme et ça ne changera pas. L’important c’est que chacun soit fier du rôle qu’il joue dans le système. Il ne faut pas rester sur les bords à ne rien faire. Bien sur je comprends que l’identité de chacun peut souvent être résumé à son travail, mais il faut pouvoir passer outre. »