Recettes du Tour: Modérer un bon dîner

 

Modérer un bon dîner
 

Matériel de cuisine : 15 inconnus, 3 tables (rondes!) et 1 bon repas
Ingrédients : l’intelligence des situations, une bonne dose d’écoute et de curiosité, une bonne humeur résistant à toute épreuve, quelques pincées de retenue
Temps de cuisson:
- 3 heures à table
- 30 minutes de préparation des tables
 

Chaque jour à 19h pile, notre vision prend forme. Des centaines de kilomètres de route parcourues le matin pour arriver dans une nouvelle ville. Des heures passées dans les rues l’après-midi pour inviter des convives. Le tout pour permettre à des inconnus de passer À table ensemble le temps d’un repas.

Voici la recette secrète pour réussir son dîner :


Préparation : Assembler les bons ingrédients [5 minutes]

Les ingrédients d’un bon repas? Les invités. Dès leur arrivée, on les divise en 3 tables de 5. Un modérateur prend place à chaque table.  Pour ceux qui pensent profiter d’un repas en compagnie de leur conjoint ou de leur collègue, c’est raté. On sépare les groupes. L’objectif ? Créer des mélanges qu’on ne trouverait nul part ailleurs.


"C’est quoi ces groupes ? Les gens sont habillés différemment, n’ont pas la même couleur de peau, ni le même âge ? Pas des amis, pas de la famille, c’est quoi ?"

Entendu à la table d'à côté


En entrée : Faire mijoter les histoires de chacun [45 minutes]

Prendre le temps qu’il faut pour créer du lien et une dynamique d’écoute: chacun(e) présente son histoire à table, ses habitudes, son parcours. Les plus belles surprises? Des ressemblances auxquelles on ne s’attend pas. “Moi aussi je vais danser à La Gavotte !*" révèle tout sourire une femme à Hénin-Beaumont à son voisin de table, de 20 ans son cadet. Leur premier point d’accord de la soirée.
 

Pour le plat principal : Faire revenir des grands sujets [2 heures]

Passage aux choses sérieuses. "Comment a changé la ville depuis 10 ans ? Pour vous, l’immigration c’est plus une chance ou un risque pour la France ? En dehors du salaire, pourquoi travaillez vous ?"
 

Pour le plat principal : Disparaître ! [Autant que possible]

Le bruit des couverts se mêle à des éclats de rire et les paroles fusent dans tous les sens. Les modérateurs se taisent. On est là pour écouter ! Même si parfois, un nom de candidat, de parti politique ou une tangente sur un trésor enfoui sous l’Atlantique nécessite une intervention pour remettre la conversation sur les bons rails.


"Tu disais certaines choses… Et j'ai bouillonné! Je suis pas d’accord ! Et puis tu en disais d'autres… Et je me suis dit, la tu as complètement raison! Et au final, je réfléchis point par point à tout ce que tu as dit"

Entendu a la fin d’un dîner a Marseille


En dessert : Se délecter d’une réflexion sur le dîner [30 minutes]

Les dessous de tables sont sales. Temps de faire un dernier tour de table, de partager ses impressions: "Qu-est-ce qui vous a surpris? Quel échange garderez vous du dîner?"


Et puis on se lève. Echange de numéros, invitations à se revoir, dernière clope devant la porte du restaurant. On observe, heureux, des invités qui donnent l’impression de se connaître depuis toujours. Ils se quittent lentement, difficilement. Et nous? On est déjà en voiture, direction notre prochain dîner!


* Disco jouant uniquement de la musique des ‘80s’ a Henin-Beaumont.