Entendu À Table: Étape 10

 

Mardi 25 avril - Chambéry - Au Bruit qui Court


La ville: Avec 60,000 habitants, Chambéry est la plus grande ville de Savoie.


 Les invités: 1 cadre en management informatique, 1 libraire, 1 professeur de gastronomie, 1 amoureux des vélos, 1 écrivain/slammeur, 1 employée en mode éthique, 2 coiffeuses, 1 artiste-peintre, 1 conseiller technico-commercial, 1 aide soignante, 1 assistante technique, 1 en recherche active d’emploi, 1 membre de collectif, 1 vendeur de rêve. 

 
 

Pressée comme un citron

“Au début c'était plus familial, on s’entendait bien. Et puis ils ont commencé à nous pousser à bout. Les arrêts maladies s’accumulaient. Ils ne se rendent pas compte que le bien être des employés aurait été positif pour l’entreprise. La comptable a même annulé la visite de l’ergonome du travail. On étaient pressés comme des citrons. Ma santé a craqué. Mince, j’ai travaillé 12 ans pour eux et puis ‘pfiou,’ terminé.”


Frexit? Hors de question mais…

A: Le Frexit? J'ai vu ça sur un poster, et honnêtement j'ai été choqué.

B: L'Europe politique, sociale, elle n'existe pas encore. C'est une Europe financière, économique. Un jour, il nous faudrait un ministre européen de l'économie, un ministre européen des affaires étrangères…

A: J'ai du mal à envisager ca à grande échelle, vu que déjà au niveau des communes en Savoie, il y a des enjeux tellement différents. Une Europe supranationale serait trop difficile à gérer.

C: Serions-nous allés trop vite,? Il faut se rencontrer et se connaître, comprendre quels sont les enjeux pour chaque pays. Pourquoi les Français votent bleu? Et les Allemands jaune? Et les Norvégiens vert? Sinon chacun continuera à tirer l'élastique dans leur sens.


Tu préfères ton père ou ta mère?

“Non mais là c’est extraordinaire, franchement, pour moi c’est ça la France. On est tous différents ici, tous de différents sexes, de différents origines, de différents milieux. Ça pour moi c’est ça la France. Il ne faut pas oublier que la France est un pays fantastique. Je suis fier d’être Français comme je suis fier d’être Tunisien. Choisir entre les deux, c’est comme choisir entre son père et sa mère, c’est ridicule!”